Chronique Café 10 – La Troisième Vague

Bienvenue à la dixième Chronique Café! Chaque mois, vous pourrez découvrir, explorer, apprendre ou comprendre un aspect de l’univers fascinant qu’est celui du café!

Avez-vous déjà entendu le terme troisième vague ou third wave dans un contexte relié au café? Savez-vous à quoi fait référence ce terme? Y avait-il une première vague? Et une deuxième? Eh bien voyons ensemble!

La Première Vague: pratico-pratique

La première vague de la popularisation du café s’inscrit dans le contexte économique de la révolution industrielle: le début des grandes usines, du travail à la chaîne et des longues journées de travail. Durant ces temps, le café qui était surtout consommé était le café instantané et le café filtre, et on le consommait d’abord et avant tout pour ses effets plutôt que pour son goût. Une tasse de café, s’était pour se réveiller et enclencher sa productivité! C’était donc un produit de consommation de masse, pensez à ces grandes cannes de café moulu et de café instantané (qui existent encore à ce jour d’ailleurs!)

La Deuxième Vague: les cafés de spécialité

Nous voici maintenant dans les années 1970, avec l’apparition et la popularisation des entreprises comme Starbucks qui fait découvrir les cafés de spécialité inspirés de l’Europe comme l’espresso, le latte, le cappuccino, etc.

Pour la première fois, la consommation de masse du café devient un plaisir avant d’être une utilité: on recherche un bon café! C’est aussi le début de la démocratisation des connaissances populaires quant au produit du café: son origine, sa préparation, ses arômes, etc.

Cette vague correspond également à la naissance des coffee shops, lieux rassembleurs où les amis se rencontrent, où les travailleurs prennent leur pause et où les étudiants vont étudier.

La Troisième Vague: l’art du café!

C’est aux environs de l’an 2000 que s’entame la troisième vague de la popularisation du café. c’est la promotion du café comme étant un produit artisanal! De plus en plus, on commence à retrouver des maisons de torréfaction, des brûleries de café et des micros-torréfacteurs.

C’est des passionnés du café qui ont décidé d’en faire leur métier, qui se sont formé dans la technique de la torréfaction du café et qui en sont devenu artistes!

Le café est devenu accessible, reconnu et ses arômes spécifiques, ses notes de dégustation et sa provenance sont des critères recherchés. Les gens n’achètent plus un sac de Mélange à Espresso à l’épicerie, ils achètent un Micro-Lot du Costa Rica qui provient d’une coopérative à Las Lajas dans leur brûlerie de quartier où ils peuvent discuter de ses arômes avec le torréfacteur et le barista de la place. La traçabilité devient un must, le degré de torréfaction un terme populaire (pensez aux multinationales qui se sont adaptées avec des slogans comme Café de Torréfaction Supérieure, ou Torréfaction Foncée…) et les baristas sont comme des sommeliers.

En résumé, la troisième vague du café est la catégorisation du produit comme étant artisanal, c’est-à-dire découlant d’un métier d’art. Les torréfacteurs et les baristas sont des artistes, et leur médium; c’est le café!

 

Une Quatrième Vague?

Dans le monde du café, on commence à entendre parler d’une quatrième vague, j’y fais référence souvent en terme de café du futur, elle s’est caractérisée d’un côté par la venue des capsules (Nespresso, Keurig, etc.), et de l’autre côté chez les maître torréfacteurs dans la spécialisation technologique des équipements de torréfaction permettant à introduire un côté plus scientifique au processus: création des courbes de torréfaction, contrôle du flux de gaz et du flux d’air, etc.

Peut-être ce fera l’objet d’une chronique future… qui sait!

En attendant, bon café! 🙂

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s